Ce site utilise des fichiers témoins aux fins d’analyse et de diffusion de publicités ciblées par centres d’intérêt. Pour en savoir plus, consultez notre politique relative aux fichiers témoins ou cliquez sur AdChoices. Ad Choices

Rouler sur la promenade Natchez Trace Parkway


Photo ci-dessus :  À l'époque, une plantation de coton, Brandon Hall est maintenant un gîte touristique méticuleusement entretenu.

Article et photos de Tom Uhlenbrock

Tom est un rédacteur touristique et journaliste primé qui travaille à partir de St. Louis.

Cette escapade routière est comme une balade à travers le Sud américain.

Après avoir roulé pendant huit heures sur des autoroutes interétatiques, je suis arrivé à Natchez, au Mississippi. J'ai tourné à droite pour prendre la promenade Natchez Trace Parkway. C'était comme faire un bon en arrière dans le passé.

Le trafic commercial est interdit sur cette route, où l'on ne voit aucun panneau publicitaire, aucune station d'essence, ni aucune restauration rapide. Et, la limite de vitesse est de 80 km/h. Les accotements de la route asphaltée à deux voies sont composés de fleurs sauvages, et un peu plus loin, de la forêt. Le premier achalandage routier que j'ai rencontré était deux gars en vélo, qui prenaient tout doucement une large courbe de la chaussée sinueuse.

Pour ceux d'un certain âge, rouler sur la promenade ramènera des souvenirs d'enfance des promenades du dimanche en voiture pour admirer les paysages champêtres. Nous nous arrêtions pour déplacer des tortues qui s'étaient aventurées sur la route; pour acheter des tomates et des melons d'eau et pour explorer les cavernes et autres attractions touristiques en bordure de route. Peu importe la destination, l'objectif était de profiter du paysage sans se presser. C'est dans le cadre de cette philosophie de tourisme automobile que la Route  66 a été baptisée la « route-mère » des États-Unis.

En ce qui a trait aux jeunes conducteurs, la promenade sera une nouvelle expérience pour cette génération habituée à une limite de vitesse de 113 km/h sur les autoroutes interétatiques, où toutes les intersections se ressemblent.

La promenade s'étend sur 715 kilomètres, de Natchez à Nashville, au Tennessee, et elle traverse trois États. Sur la promenade, il n'y a jamais d'heure de pointe ni d'embouteillage; prévoyez passer deux ou trois jours dans la région pour profiter pleinement de cette expérience relaxante.

J'ai loué une voiture et me suis promené pendant trois jours. C'était au début printemps et les fleurs sauvages, les gainiers rouges et les cornouillers commençaient à s'éveiller. L'automne est un autre moment privilégié, lorsque la forêt mixte de pins et de feuillus montre ses couleurs d'automne.

La promenade suit plus ou moins les pistes des premiers voyageurs. Leur présence est ponctuée tout au long de la route par des tertres amérindiens, des tavernes de pionniers, des champs de bataille, des monuments, des plantations et d'autres arrêts touristiques. L'accès à la promenade et à ses attractions est gratuit.

Son parcours est particulièrement adapté aux familles dont les enfants sont agités, car il abonde de courts sentiers pédestres menant vers des sources, ruisseaux et cascades où les tables de pique-nique sont protégées du soleil et les lieux d'aisances sont équipés de toilettes à chasse d'eau.

Créée en tant qu'unité du Service des parcs nationaux en 1938 et achevée en 1995, la route de Trace date de plusieurs siècles. À l'origine, elle consistait en un corridor naturel sur lequel se déplaçaient les bisons et les Amérindiens, et plus tard, les colons, les soldats et les commerçants.

Le service de parc exploite des terrains de camping et des sites de VR le long de la route. Les voyageurs à la recherche de logement, nourriture et essence peuvent également faire un détour pour emprunter une autoroute.

Il est possible de se procurer une carte de la route sur laquelle figurent toutes les attractions et les bornes milliaires auprès du service des parcs. Cette carte se trouve également sur le site Web NatchezTraceTravel.com, qui propose sa propre carte des 30 principaux sites à visiter, incluant des lieux d'hébergement à proximité.

Première impression

Je suis arrivé en début de soirée, et ma première balade en voiture a été plutôt courte. À la borne milliaire 9, j'ai quitté la promenade pour emprunter une route qui s'est avérée être l'unique entrée d'hébergement située directement sur la promenade.

J'ai passé devant un lac entouré d'iris jaune en fleur. Leur reflet sur l'eau créait une auréole dorée. Plus loin, une majestueuse résidence blanche ornée de colonnes et de vérandas rappelait le décor d'un film se déroulant dans le Sud des États-Unis.

Brandon Hall a été construit en 1856 par Gerard Brandon, fils du premier gouverneur natif du Mississippi. À l'époque, une grande plantation de coton active, la résidence a été magnifiquement restaurée et entretenue. Splendide avec ses plafonds de 4 mètres de haut et ses chambres remplies d'antiquités, elle sert maintenant de gîte touristique.

Assis dans une chaise berçante sur la véranda du deuxième étage, j'écoutais les oiseaux chanter leurs mélodies de fin de journée, eux aussi bien installés dans les chênes géants qui dominaient la cour avant.

C'était une fin paisible à ma première impression de Natchez Trace.

Tertres et moustiques

Le lendemain matin, j'ai repris la route au moment où le soleil perçait les nuages, projetant des rayons sur l'étendue herbacée du tertre Emerald Mound, l'illuminant comme si on venait d'appuyer sur un interrupteur. Construit entre 1300 et 1600 après Jésus-Christ, le tertre de 11 mètres de haut est le deuxième plus grand aux États-Unis. Le plus grand est Monk's Mound qui est situé à Cahokia, en Illinois.

On appelait les personnes qui ont construit la douzaine de tertres cérémoniels qu'on observe le long de la route Trace des Mississippiens, car ils vivaient dans les villages de la vallée de la rivière Mississippi. Ils ont construit les tertres en transportant de la terre dans des paniers.
Plus tard des tribus amérindiennes, incluant les Natchez, Chickasaw et Choctaw, ont vécu dans la région et ont créé les sentiers qui sont devenus la promenade de Trace.

N'est-ce pas une triste ironie que le dernier grand groupe de personnes à se déplacer sur cette route avant qu'elle ne devienne désuète avec l'arrivée des bateaux à vapeur était des Amérindiens qu'on escortait hors de leurs terres vers des réserves?

Les voyageurs qui empruntent la promenade peuvent voir les différentes sections du « vieux sentier Trace » qui sillonnent la forêt; et ils peuvent même les explorer davantage en faisant une randonnée pédestre. Dans certains endroits, les véhicules peuvent même quitter la route pour faire un détour qui les amène sur les sentiers d'origines.

Bien que la nouvelle promenade est facile à naviguer, les premiers voyageurs qui se déplaçaient sur l'ancien sentier étaient confrontés à de nombreuses difficultés. Une exposition présentée par le Service des parcs nationaux affiche la mention suivante : « La construction de cette première route interétatique a produit un sentier forestier infesté de serpents, assailli de moustiques, hanté par des voleurs et fréquenté par des tribus indiennes. Déploré par les pieux, maudit par les impies, il mettait à l'épreuve la force et la patience de tous. »

Légendaire sandwich au bacon, à la laitue et aux tomates

La promenade Natchez Trace Parkway est en quelque sorte une illusion. Les voyageurs roulent sur une route boisée qui semble être dans une région éloignée, alors que la civilisation se trouve juste au-delà d'un corridor d'arbres.

La ville de Jackson, au Mississippi, n'était pas visible de la promenade, mais la route passait au-dessus de l'autoroute Interstate 55. De cette perspective, je pouvais constater que l'autoroute était très achalandée. J'étais très content d'être déjà en route.

Le Centre artisanal du Mississippi est situé en périphérie de la ville de Jackson et offre un répit bien mérité aux voyageurs qui ont envie de dépenser un peu d'argent. Un panier tressé Choctaw se vendait à 125 $, une courtepointe multicolore à 260 $ et un bol de service en bois de caryer à 350 $.

Le gîte touristique French Camp situé à la borne milliaire 180, occupe un site qui abritait à l'époque une taverne et une auberge françaises. Les bâtiments – certains historiques, certains nouveaux, certains une combinaison des deux – sont visibles de la promenade de Trace, mais vous devez faire un court détour sur l'autoroute 413 pour vous y rendre.

À cet arrêt, il y a un restaurant qui se vante de servir « la meilleure nourriture offerte sur toute la promenade Trace ». En réalité, c'était la seule nourriture offerte sur toute la promenade Trace. Néanmoins, le sandwich au bacon, à la laitue et aux tomates et la salade au brocoli sont devenus légendaires auprès des voyageurs.

Quand j'ai pris la sortie pour la ville de Tupelo, j'avais deux missions précises : trouver de l'essence et visiter le lieu de naissance d'Elvis.

En payant le prix d'entrée de 14 $, vous pouvez visiter la maison de deux pièces en bardage à clin où Presley est né le 8 janvier 1935; l'église de son enfance où une vidéo raconte son histoire; et un musée qui présente des photos d'époque et une exposition d'objets représentant les différentes étapes de sa vie.

Une visite idyllique qui se termine en beauté

Comme plusieurs villes rurales aux États-Unis, Belmont, au Mississippi, on retrouve trop de vitrines vides dans son quartier historique. Cependant, l'hôtel Belmont, qui est situé sur la rue principale, est vivant et se porte bien. Propre et confortable, il était le choix parfait pour ma troisième nuit de voyage.

Construit en 1924, l'hôtel vieillit en beauté. Les 10 chandeliers en cristal scintillant qui éclairent la réception et la salle à manger témoignent de ses jours de gloire. « L'ambiance est différente. Il ne s'agit pas d'un hôtel Holiday Inn traditionnel », explique le propriétaire.

À la borne milliaire 386, près de l'extrémité nord de la promenade Trace, un monument marque le site de l'auberge Grinder's Stand, où l'explorateur Meriwether Lewis est décédé le 11 octobre 1809, à l'âge de 35 ans. Il a été abattu par deux balles, et selon les divers témoignages, il s'agissait soit d'un suicide ou d'un meurtre.

Avant de quitter la promenade Trace, j'ai conduit jusqu'au petit enclave de Leiper's Fork, où Justin Timberlake est le résident le plus célèbre; et la ville de Franklin, dont le quartier historique animé regorge de restaurants et de boutiques.

J'avais activé le régulateur de vitesse de mon cerveau durant mon escapade routière sur la promenade Trace. J'ai dû le désactiver en arrivant sur l'autoroute Interstate 24.

Après avoir embrayé mes facultés mentales, je me suis rendu à Nashville, où passer deux nuits à faire la fête dans les « honky-tonks » m'a ramené à la réalité. Cela m'a permis de terminer en beauté ma visite de la promenade du Natchez Trace Parkway.

Articles connexes