Ce site utilise des fichiers témoins aux fins d’analyse et de diffusion de publicités ciblées par centres d’intérêt. Pour en savoir plus, consultez notre politique relative aux fichiers témoins ou cliquez sur AdChoices. Ad Choices

Conduire dans les montagnes Smoky : planification de votre escapade routière

Un soupçon d’automne ajoute à la beauté des vues sur le parc national des Great Smoky Mountains depuis les crêtes.

Un soupçon d’automne ajoute à la beauté des vues sur le parc national des Great Smoky Mountains depuis les crêtes.


Photo ci-dessus : un soupçon d’automne ajoute à la beauté des vues sur le parc national des Great Smoky Mountains depuis les crêtes.

Article et photos de Tom Uhlenbrock

Tom est un rédacteur touristique et journaliste primé qui travaille à partir de St. Louis.

Un parc national et une promenade à proximité offrent des vues imprenables sur les montagnes anciennes de la chaîne des Appalaches.

La liste d’endroits à visiter est désormais plus courte.

Au cours de ma carrière de rédacteur touristique pour les journaux, j’ai visité plusieurs parcs nationaux américains, et ce, du parc national Big Bend situé à la frontière mexicaine au parc national de l’Isle Royale qui se situe sur le lac Supérieur où Michigan rencontre le Canada.

Mais, il semble que j’ai manqué le favori des gens. Le parc national des Great Smoky Mountains, qui est situé dans le Tennessee et en Caroline du Nord, attire environ 11 millions de visiteurs par année, ce qui le place au premier rang de tous les parcs nationaux. En comparaison, le Grand Canyon occupe le deuxième rang avec une fréquentation annuelle de 6 millions de visiteurs.

En réalité, ceux qui visitent la région bénéficient d’un « deux pour un ». La route principale qui traverse le parc national s’appelle Newfound Gap Road et elle s’étend sur 53 kilomètres, du nord au sud, en passant par le centre. En sortant du parc au sud, vous arrivez à l’entrée de la promenade Blue Ridge Parkway, l’une des routes panoramiques les plus populaires des États-Unis.

La promenade traverse des montagnes et des prairies, du parc national des Great Smoky Mountains au parc national de Shenandoah en Virginie. Bien que la promenade ne soit pas un parc, elle est gérée par le National Park Service et est son unité la plus fréquentée avec environ 15 millions de visiteurs par année.

Je n’avais jamais exploré le parc ni la promenade et j’ai corrigé cette omission lors d’une récente visite d’une semaine. Ma femme a participé à l’escapade routière à titre de navigatrice principale pour me maintenir sur le droit chemin, bien que les routes droites étaient assez rares.

La raison de la popularité de la région était évidente. Le parc et la promenade proposent d’agréables balades en voiture sur des routes à deux voies qui serpentent le long des crêtes, et qui mettent en évidence la splendeur des montagnes Smoky et Blue Ridge, deux chaînes de montagnes appartenant aux vieilles chaînes des Appalaches, les plus anciennes montagnes en Amérique du Nord.

Les deux trajets proposent des voies d’évitement fréquentes menant à des belvédères où les visiteurs peuvent admirer le paysage de la forêt qui rejoint à l’horizon les crêtes montagneuses embrumées. Les Cherokees utilisaient le mot « shaconage » pour les décrire, ce qui signifie « montagnes de fumée bleue ».

À l’extrémité sud, près du parc national des Great Smoky Mountains, la promenade Blue Ridge Parkway traverse une réserve cherokee. Les visiteurs sont invités à s’arrêter et à faire une courte promenade à pied jusqu’aux chutes Mingo, qui sont de 55 mètres de haut. Ces chutes sont les plus grandes et les plus spectaculaires dans le sud des Appalaches.

De nombreuses familles visitent le parc en été, lorsqu’elles peuvent profiter des attractions des villes de Sevierville, Pigeon Forge et Gatlinburg près de l’entrée nord. Dollywood, le parc d’attractions qui célèbre la carrière de la reine régnante de la musique country, se trouve à Pigeon Forge.

Mais pour des couleurs à couper le souffle, l’automne est le meilleur moment pour admirer la transformation des 202 340 hectares de forêt diversifiée en une courtepointe rouge, jaune et or, parsemée de bandes vertes de sapin et d’épicéa.

La saison haute en couleur commence à la mi-septembre et se poursuit jusqu’à la mi-novembre. Nous sommes arrivés la troisième semaine d’octobre et les arbres commençaient tout juste de changer de couleur. Un garde forestier nous a informés que les couleurs automnales atteignaient leur apogée autour du 7 novembre, car la transformation des couleurs semblait se réaliser plus tard ces dernières années.

Cabine avec vue

Le seul lieu d’hébergement à l’intérieur du parc est LeConte Lodge, qui se trouve au sommet du mont Le Conte. Le chalet est accessible par randonnée de 8 kilomètres, à sens unique, et les réservations doivent souvent être effectuées un an à l’avance.

Sevierville, Pigeon Forge et Gatlinburg proposent une variété d’hébergements. À proximité, il y a également des centres de villégiatures qui proposent des cabines le long des routes qui serpentent le pied des montagnes, offrant des vues panoramiques du parc.

Nous avons loué une cabine équipée d’une table de billard, d’un bain bouillonnant, et de terrasses arrière à deux étages d’où nous pouvions admirer les tons pastel du lever du soleil et les couleurs ardentes de son coucher. J’étais premières loges dans le spa.

Bien que le parc national des Great Smoky Mountains soit idéal pour les amateurs d’escapades routières, il y a de nombreuses occasions d’aller sur le terrain pour découvrir les ruisseaux étincelants et les nombreuses cascades qui se trouvent à une courte distance de randonnée facile, ainsi que les « sentiers de tranquillité » balisés qui explorent la solitude des forêts anciennes.

Une anse et un dôme

La destination la plus populaire du parc est Cades Cove, dont le circuit en boucle de 18 km à sens unique parcoure une vallée de montagne et propose des arrêts pour explorer les maisons en rondins, moulins, églises et cimetières des familles de pionniers qui y vivaient au début des années 1800.

Le dôme de Clingmans est également un lieu incontournable pour les visiteurs qui se rendent au parc pour la première fois. Un « dôme » est une crête ou un sommet de montagne arrondi. Ce dôme particulier mesure 2 025 mètres de haut, le point le plus élevé du parc et le troisième sommet le plus élevé à l’est de la rivière du Mississippi.

Au sommet, une tour d’observation en béton offre une vue à 360 degrés sur le parc et les cinq états environnants. Une promenade pavée de 800 mètres vous mène du stationnement à la tour. La randonnée est courte, mais raide, et laissera la plupart des amateurs haletants.

Lucioles en harmonie

Le parc national dispose de 10 terrains de camping et de quatre centres d’accueil. Le centre d’accueil d’Oconaluftee, à l’extrémité sud du parc, abrite le Mountain Farm Museum, qui consiste en une collection de bâtiments historiques en rondins.

Après avoir quitté le centre d’accueil, un court trajet en voiture nous a menés à l’entrée de la promenade Blue Ridge Parkway. La promenade s’étend sur 755 kilomètres, mais notre destination, Asheville, en Caroline du Nord, n’était qu’à 137 kilomètres à l’est.

Asheville est le centre de l’art et de l’artisanat du Sud-est, avec des galeries présentant le meilleur que la région a à offrir en matière de poterie, bijoux, art textile et meubles en bois faits à la main. Après quatre jours de route, ma navigatrice était prête pour un peu de magasinage.

En quittant le parc national des Great Smoky Mountains, nous avons discuté d’une autre bonne raison pour revenir. Le parc abrite l’une des espèces d’insectes les plus rares au monde : des lucioles qui scintillent à l’unisson. À la fin mai et au début juin, le parc organise une loterie qui permet de gagner des passes d’autobus-navette pour visiter la vallée où ce phénomène naturel se produit.

Des lucioles synchrones, voilà une nouvelle addition à ma liste de choses à voir.

ARTICLES CONNEXES

Voir tous les articles