Ce site utilise des fichiers témoins aux fins d’analyse et de diffusion de publicités ciblées par centres d’intérêt. Pour en savoir plus, consultez notre politique relative aux fichiers témoins ou cliquez sur AdChoices. Ad Choices

La grande chasse au trésor de Sanibel

Sanibel, Floride

Sanibel, Floride


Photo ci-dessus :  Le soleil se lève sur des amateurs de coquillages qui fouillent l'eau de la plage de Lighthouse Beach.

Article et photos par Charles Williams

Charles est le rédacteur en chef du magazine Pursuits with Enterprise. Envoyez un courriel  à l’auteur.

Les visiteurs viennent de partout dans le monde pour découvrir un trésor de coquillages.

Le soleil n'allait pas se lever avant une autre heure.

Mais en arrivant à la plage de Lighthouse Beach, j'ai vu des gens qui revenaient déjà avec leurs sacs remplis de coquillages marins convoités, des trophées que la marée avait déposés sur la grève.

La partie était déjà terminée. J'étais sous le choc.

Qui étaient ces gens armés de lampes de poche qui ignoraient le caractère sacré du sommeil? Les batteurs de grève sur l'île de Sanibel, en Floride, ne semblent pas être de nature compétitive, mais j'ai vite appris que lorsqu'il s'agit d'un championnat de récolte de coquillages, ce qui compte, c'est gagner.

Sanibel et son île voisine de Captiva offrent quelques-unes des meilleures plages du monde pour la récolte de coquillages. Les îles barrières se trouvent au large de la côte ouest de la Floride dans le golfe du Mexique, commodément reliées par pont-jetée à Fort Myers. L'orientation inhabituelle de Sanibel, d'est en ouest, permet aux douces vagues de déposer en quantités plus de 450 espèces de coquillages intacts. Pour ramasser tous ces coquillages, les gens utilisent les techniques locales, comme le Sanibel Stoop et le Captiva Crouch, et ce, pendant des heures.

L'objectif de mon voyage à Sanibel n'était pas n'importe quel joli joyau de plage. Je voulais une coquille junonia tachetée de brun. Le nom est de mauvais augure et évoque la vision d'une araignée velue ou d'un serpent venimeux. Mais, il s'agit simplement d'une coquille, dont la taille n'est pas particulièrement très grande.

Sur Sanibel, cependant, cette coquille est loin d'être ordinaire. La junonia tachetée de brun est une trouvaille chérie qui pourrait aboutir avec votre photo dans le journal local. Découvrir cette espèce de coquillage pourrait être un événement unique dans la vie d'une personne.

Après avoir battu la grève de Lighthouse Beach, j'ai exploré d'autres plages populaires, comme Bowman's Beach, Turner Beach, Captiva Beach. J'ai vite réalisé qu'en matière de coquillages, je ne pouvais différencier mes pattes de chat de mes coquilles de coquina. Pour qui est-ce que je me prends? J'habite à Saint Louis, une ville sans accès à la mer. La seule coquille que je connais figure sur le logo de la station d'essence Shell. C'est pourquoi j'ai décidé de bien me préparer pour ce défi.

J'ai lu le blogue populaire iloveshelling et j'ai fait des recherches sur Internet pour trouver des conseils. J'ai appris à étudier les tables des marées, les phases de la lune, les courants d'eau et la direction du vent. Je me suis même demandé s'il s'agissait de vacances et d'une opération militaire.

Plus j'approfondissais mes recherches, plus trouver une junonia devenait une obsession. Pour les mêmes raisons qu'un petit enfant pique une crise, je voulais ce coquillage simplement parce que je ne pouvais pas l'avoir.

En visitant les plages, j'ai réalisé que les gens qui se dévouent à la chasse aux coquillages sont également des athlètes déterminés, dont le sport choisi est la récolte de coquillages. Comme j'étais un visiteur, ils avaient évidemment l'avantage de jouer sur leur propre terrain.

Si j'espérais rivaliser avec ces experts locaux, il me fallait un plan de match. Je me suis tourné vers le musée Bailey-Matthews National Shell Museum et le Dr Jose H. Leal.

Dr Leal, directeur scientifique et conservateur, travaille au musée depuis 22 ans et détient un doctorat en biologie marine. Si quelqu'un pouvait m'aider, c'était bien lui.

« Les junonias sont des trouvailles rares, ce qui explique le mystère qui les entoure, elles sont l'équivalent du Saint Graal », m'a-t-il expliqué.

Dr Leal m'a enseigné que la coquille junonia appartient à un type de mollusque, plus précisément un gastropode. L'animal et la coquille se développent ensemble, et lorsque l'animal meurt, seule sa coquille de carbonate de calcium reste.

Les junonias vivent dans l'eau à une profondeur de 24 mètres et à environ 161 km au large. Le fait que leurs coquilles doivent être transportées sur une grande distance avant de s'échouer naturellement sur une plage explique pourquoi elles sont si rares. Habituellement, elles font surface après que les fortes tempêtes d'hiver ont agité le golfe du Mexique. Quand cela se produit, la plage de Blind Pass Beach est un excellent endroit à explorer, car les coquillages peuvent s'empiler jusqu'à quatre pieds d'épaisseur. « Vous trouverez la coquille Junonia soit dans l'eau, soit enfouie sous ces épaisses piles de coquillages, » a-t-il expliqué.

C'était en décembre, alors le moment était parfait. Je n'avais qu'un problème : un beau ciel bleu.

Mais, y avait-il un lieu secret que je pourrais explorer? Le parc d'État Cayo Costa était une île voisine, seulement accessible par bateau. « Il y a autant de coquillages qu'à Sanibel, mais vous y trouverez moins de gens, a-t-il confirmé. Alors, les chances sont en votre faveur une fois sur place ».

Ce conseil m'a rappelé les paroles du joueur de baseball, Willie Keeler, qui pouvait placer ses frappes où il voulait, « Frappez la balle là où il n'y a personne ». La logique semblait très solide. J'ai décidé que je trouverais les coquillages là où il n'y avait personne. J'ai immédiatement réservé un bateau avec Captiva Cruises.

Le parc d'État Cayo Costa abrite des forêts de pins, des marécages de mangroves et 14 kilomètres de plages immaculées. En effet, il n'y avait presque personne. J'ai fouillé les piles de coquillages et ai découvert plusieurs espèces intéressantes, y compris des strombes combattants de la Floride, des mactres du Sud, des pétoncles calicot de l'Atlantique, mais pas de junonias.

En revenant au bateau, j'ai avoué mon échec au capitaine. Il m'a surpris en me demandant si je voulais voir une coquille junonia tachetée de brun; et, sans attendre ma réponse, il en a récupéré une de sa poche.

Il m'a expliqué qu'il aimait encourager les passagers qui revenaient au bateau les mains vides en leur montrant son trésor.

J'ai tenu la belle coquille dans ma main en admirant sa forme tordue et le motif de ses taches brunes. Mais je n'étais pas à l'aise. Je n'avais pas mérité ce privilège.

Si vous voulez vraiment être propriétaire d'une junonia, vous pouvez en acheter une pour environ 100 $. Posséder une junonia n'est pas le seul objectif du défi; l'exaltation de la chasse est également très importante. Sanibel et Captiva sont de magnifiques endroits ensoleillés pour la chasse aux coquillages. De plus, les brises chaudes, les palmiers dansants et les superbes couchers de soleil remontent le moral assez rapidement lorsqu'on revient d'une excursion sans avoir trouvé le Saint Graal.

Pendant ma visite au Shell Museum, j'ai rencontré Bubby Howell qui donne des conférences très intéressantes sur les mollusques dans leur vivier. Elle m'a raconté une anecdote au sujet d'une femme qui était assise à côté d'elle sur une des piles de coquillages à Blind Pass Beach, suite à une grosse tempête. La femme fouillait dans la pile de coquillages nouvellement échoués quand tout à coup deux junonias tachetées de brun sont apparues.

Howell n'a pu faire autrement que rire et s'exclamer, « Et me voilà qui cherche ma toute première depuis 44 ans! »

Articles connexes

Voir tous les articles