Ce site utilise des fichiers témoins aux fins d’analyse et de diffusion de publicités ciblées par centres d’intérêt. Pour en savoir plus, consultez notre politique relative aux fichiers témoins ou cliquez sur AdChoices. Ad Choices

Aventures sur la route panoramique secondaire du sentier Pequawket dans le Maine

Une jolie tasse du musée d'art Ohr-O'Keefe


Photo ci-dessus :  Le pont couvert Hemlock à proximité de Fryeburg, dans le Maine, a été construit en 1867.

Article et photos par Susan Hegger

Susan a travaillé pendant 20 ans en tant que rédactrice d'éditoriaux et rédactrice en chef des grands reportages. Elle a voyagé dans le monde entier et est une photographe accomplie.

Faites une randonnée pédestre, baignez-vous ou admirez les vues pittoresques qu'offre cette route rurale.

Le plan semblait assez simple : explorer la zone intérieure rurale du Maine en roulant sur la route secondaire panoramique du sentier Pequawket. Longue d'environ 95 kilomètres, cette section de la route d'État 113 commence à Standish, ville située à environ 45 minutes de route de Portland, et se termine à Galead.

Cependant, les sites et les attraits les plus divers se trouvent sur une distance de 48 kilomètres, entre Standish et l'historique ville de Fryeburg, située à proximité de la frontière du New Hampshire. Cette escapade routière propose un paysage ponctué de lacs, de rivières, de cascades et de montagnes, et offre des vues panoramiques sur les montagnes Blanches du New Hampshire. Le parcours de 48 kilomètres entre Fryeburg et Gilead traverse la forêt nationale des montagnes Blanches offrant un de plus spectaculaires paysages multicolores d'automne du nord-est.

Les orientations figurant sur notre carte routière n'étaient pas très utiles. Alors, nous avons utilisé des applications sur nos téléphones pour repérer des points d'intérêts. Principalement, nous nous sommes fiés à notre esprit de l'aventure. Nous avons adopté des rôles d'explorateurs dont la mission était de découvrir l'arrière-pays de notre propre État du Maine. Nous allions parcourir une région de l'État qui reçoit beaucoup moins d'attention que les célèbres circuits côtiers.

Notre trajet a commencé à Standish. Un détour vers la Route 35 depuis la Route 113 nous a amené à la rampe de mise à l'eau du lac Sebago, le deuxième plus grand lac du Maine.

Personne ne vous blâmerait si vous choisissiez cet endroit comme la première et dernière destination de votre escapade routière sur le sentier Pequawket. Le lac est d'une beauté époustouflante, propre, limpide et d'un magnifique bleu azuré. Il est défendu de nager ou de patauger à proximité de la rampe de mise à l'eau; mais plus loin, le long du lac, il y a des plages publiques où la baignade et la pêche sont permises. Nous nous sommes contentés de regarder quelques bateaux de plaisance voguer sur les eaux et de sentir la brise caresser nos joues.

Les voies d'évitement menant aux aires de stationnement de notre prochain arrêt, Steep Falls, sont situées juste après le virage à gauche sur la route 113 en direction de la route d'État 11 et avant le pont de la sinueuse rivière Saco. À pied, nous avons suivi un petit sentier qui serpentait le long de la rivière jusqu'aux cascades. Ces dernières étaient très pittoresques malgré leur petite taille. Il était évident que la plupart des gens étaient ici pour profiter de l'eau, de la plage et d'une journée de paresse.

Pas nous, cependant. Nous avions une mission à accomplir. Néanmoins, nous avons pris le temps d'arrêter pour photographier un château d'eau rouillé situé tout près de Baldwin.

Pour les randonneurs, la région entre Hiram et Fryeburg offre suffisamment de sentiers de longueurs et de difficultés variables pour permettre des randonnées de plusieurs jours. Nous avons décidé de relever le défi du sentier Barnes jusqu'au sommet du mont Cutler situé à Hiram. Le panneau au début du sentier indiquait qu'il s'agissait d'une randonnée d'environ 3 kilomètres, ce qui était très faisable. Il fallait cependant tenir compte du fait que le terrain était montagneux et abrupt. N'oubliez pas d'apporter du chasse-moustiques pour vous protéger contre les nombreux insectes volants.

La charmante ville de Fryeburg était la dernière ville du Maine le long de la route secondaire, et c'est là que j'ai découvert mes deux arrêts préférés.

Le point de départ du sentier Jockey Cap est sur la route US 32, à un kilomètre de l'intersection de la route 113, et commence derrière le magasin General Dollar. La randonnée de 0,4 km jusqu'au sommet du rocher Jockey Cap est facile, et la vue sur les montagnes en vaut la peine. Un curieux monument de pierre est érigé au sommet. Il porte une « couronne » de 360 degrés identifiant tous les sommets visibles. Le monument est dédié à Robert E. Peary, l'explorateur de l'Arctique, qui a déjà vécu à Fryeburg.

Nous avons parcouru 8 km sur la route 302 jusqu'au chemin du pont Hemlock où nous avons fait un virage à gauche. Après avoir roulé 5 km sur ce chemin, nous sommes arrivés au pont couvert de Hemlock qui traverse la rivière Saco. Construit en 1857, ce joli pont vieilli par le temps est une réalisation de génie civil historique du Maine et les voitures sont toujours autorisées à y traverser. J'ai cependant du mal à m'imaginer qu'il y a beaucoup de circulation dans cette région isolée.

L'aspect le plus intéressant du sentier de Pequawket est le fait que vous pouvez l'explorer à votre guise, pendant quelques heures, pendant toute une journée ou pendant quelques jours. Votre objectif est-il de faire une balade en voiture? De profiter de quelques randonnées? De vous baigner dans une rivière ou un lac? À vous de décider.
Pour le plaisir de la chose, nous avons franchi la frontière du New Hampshire. Nous sommes brièvement arrêtés au magasin général de Stowe dont le comptoir de charcuterie proposait un menu éclectique incluant une salade aux œufs et du curry massaman.

Après Stowe, nous avons repris la route pour retourner à Portland où un souper de homard nous attendait. Pour reprendre les écrits de Robert Frost, nous avions pris le chemin le moins emprunté, et cela a fait toute la différence.

Connexes

Voir tous les articles

Lisez d’autres histoires sur le Maine.