Ce site utilise des fichiers témoins aux fins d’analyse et de diffusion de publicités ciblées par centres d’intérêt. Pour en savoir plus, consultez notre politique relative aux fichiers témoins ou cliquez sur AdChoices. Ad Choices

Une visite à Portland, au Maine, ramène de vieux souvenirs et permet d'en créer d'autres

Une jolie tasse du musée d'art Ohr-O'Keefe


Photo ci-dessus :  Le phare de Portland remonte à 1791. Il semblerait que c’est le tout premier phare construit par le gouvernement des États-Unis.

Article et photos par Susan Hegger

Susan a travaillé pendant 20 ans en tant que rédactrice d'éditoriaux et rédactrice en chef des grands reportages. Elle a voyagé dans le monde entier et est une photographe accomplie.

J'ai tout de suite reconnu la maison même si je ne l'avais pas vue depuis des décennies, qui sont trop nombreuses pour admettre. À vrai dire, la maison à ossature de bois à deux étages où j'avais grandi à Portland, au Maine, n'avait pas beaucoup changée. Elle était peinte de couleur différente et une rallonge avait été construite à l'arrière. Mais c'était incontestablement l'endroit où nous faisions des bonshommes de neige dans la cour avant et patinions dans la cour arrière.

Cependant, qui aurait cru qu'il s'agissait de mon ancienne ville de Portland? Je me sentais comme si je la découvrais pour la toute première fois. La petite ville endormie que j'avais connue était encore petite (environ 66 000 âmes), mais elle affichait maintenant une allure branchée, dynamique et sophistiquée, où la diversité était beaucoup plus évidente qu'auparavant. Le Central City de Portland regorge de restaurants qui méritent de faire parler d'eux, d'une vie culturelle dynamique et de boutiques branchées. Tous ces endroits sont accessibles en marchant, grâce à un centre-ville compact.

Comme nous avions hâte de commencer à explorer, nous sommes partis en direction du cœur, ou peut-être de l'âme, de la ville : la rue Commercial et les quais. Là, nous avons vu des entrepôts vieillis par le temps, des bateaux qui avaient connu de meilleurs jours, des cages de homards vides et des piles de bouées et de cordages multicolores; autrement un port en activité et non seulement une marina pour les véhicules nautiques personnels. Comme nous l'avons appris plus tard, au début des années 1800, Portland était le sixième plus grand port du pays, et cet héritage se poursuit.

Après avoir exploré les quais, nous nous sommes rendus dans le beau quartier du vieux port, avec ses trottoirs en brique rouge, ses édifices du 19<1>e</1> siècle et ses rues aux pavés ronds. Durant notre séjour, nous avons appris à connaître les moindres recoins de la rue Fore, l'une des principales artères du quartier du vieux port.

C'est là où nous avons découvert Gorgeous Gelato, un bar spécialisé dans les glaces italiennes aux saveurs intenses et intrigantes. (Qui aimerait un mélange chocolat et figue? Oui!) Et la boutique Vena's Fizz House, qui vend des amers, ainsi que des cocktails et boissons préparés avec ou sans alcool, qui sont le produit d'une mystérieuse alchimie de liquides. La boisson appelée « Prairie » porte bien son nom, car elle est préparée avec du gin, du basilic, du pamplemousse et de la lavande. Sur le coin de la rue Exchange, on retrouve la boutique The Holy Donut, dont l'ingrédient secret (très mal gardé soit dit en passant) est la purée de pommes de terre du Maine. Allez-y et essayez le beigne farci de bacon et de cheddar.

Du quartier du vieux port, il suffit d'une courte marche pour se rendre à la rue Congress, la colonne vertébrale du quartier des arts et de la culture de l'ouest de la ville. Nous avons passé une agréable matinée au musée d'art de Portland où nous avons pu voir l'exposition biennale, qui comprenait les œuvres de plus de 25 artistes contemporains ayant un lien spécial avec le Maine. Le musée possède également des œuvres d'art de Winslow Homer et Andrew Wyeth qui sont présentées en permanence.

Ce soir-là, puisque c'était un premier vendredi du mois, des centaines de personnes s'étaient rassemblées sur la rue Congress pour explorer les galeries, les artistes et les vendeurs qui avaient aménagé des kiosques temporaires sur les trottoirs. D'apparence improvisée, les prestations des musiciens de rue ont diverti la foule. Une troupe de préadolescentes et d'adolescentes ont même présenté des numéros de hip-hop. C'était une fête de rue très animée, rendue plus festive en raison de la soirée d'été plus longue et de la température très douce (pour le Maine du moins). C'était très agréable de passer du temps à l'extérieur.

En fait, Portland est une ville fantastique pour passer du temps à l'extérieur et pour faire des balades à pieds quand il fait beau. En marchant le long de la promenade dans l'est du parc, nous avions des vues panoramiques imprenables sur la mer et sur le port, ainsi que sur les manoirs avec leur belvédère sur le toit. Tout près, nous avons descendu les marches en granit du sentier de Fort Allen pour nous rendre au sentier riverain qui longeait un ancien corridor ferroviaire. Nous avons même croisé la compagnie des chemins de fer à voie étroite, Maine Narrow Gauge Railroad.

Lorsque vous serez dans l'est de la ville, profitez-en pour visiter l'observatoire de Portland, qui à l'origine était une tour marine de signalisation construite en 1807 sur la colline de Munjoy. Sur le coup, cela nous semblait un peu bébête, mais l'observatoire s'est avéré un point fort de notre voyage. Le panorama de 360 degrés vu du haut de l'observatoire valait à lui seul le prix d'entrée de 8 $. La visite guidée informative nous a présenté l'histoire de Portland. (Saviez-vous qu'à l'origine la ville s'appelait Falmouth, ou qu'elle avait été ravagée par le feu le Jour de l'indépendance, en 1866?)

Bien sûr, il a absolument fallu que nous fassions une excursion en bateau pour visiter au moins une des nombreuses îles dans la baie. Les options étaient variées; allant d'une demi-journée sur un bateau-chasseur à une croisière touristique standard. Pour un tarif aller-retour de moins de 4 $, nous avons opté pour une promenade de 20 minutes sur le traversier public de la baie Casco. Notre destination était l'île Peaks, connue pour son pittoresque village, ses résidences de vacances et ses vues panoramiques sur la mer. Les visiteurs peuvent louer des vélos ou des voiturettes de golf pour faire le tour de l'île.

Une propriétaire de magasin du coin nous a dit que la meilleure façon de profiter pleinement de l'île était de la parcourir à pied. Cela représentait une marche tranquille de 6,4 kilomètres qui, d'après elle, prendrait une heure et demie. Elle a également recommandé que nous visitions le musée 5th Main Regiment Museum, qui était anciennement un lieu de rencontre pour les vétérans du Maine de la guerre civile.

L'excursion à pied a été magnifique. Le moment de notre visite était parfait, car en début juin les lilas, les ancolies, le muguet, les iris, les azalées et les lupins étaient tous en pleine floraison.

Nous avons vite trouvé le musée. Bien qu'il était fermé la journée de notre visite, nous avons exploré le jardin de la cour arrière qui donne sur la mer. C'est là que nous avons rencontré le gardien du musée. Il nous a invités à l'intérieur et nous a fait faire le tour du musée en signalant le trésor le plus précieux qui s'y trouvait : un drapeau américain effiloché et décoloré de l'époque de la guerre civile. C'était la première fois que je voyais un drapeau américain où les étoiles n'étaient pas placées en rangées.

Après avoir visité l'île Peaks, nous avons roulé au sud de Portland pendant une courte distance pour voir deux endroits emblématiques.

La construction du célèbre phare de Portland, situé dans le parc Fort Williams à Cape Elizabeth, a été achevée en 1791. Il est probablement le phare le plus photographié dans tout le pays (et pour de bonnes raisons). Des sentiers de marche qui sillonnent le promontoire ont été placés de manière stratégique offrant des prises de vue qui crient aux visiteurs, « Prenez une photo du phare depuis cet endroit ». Alors, c'est ce que nous avons fait. À plusieurs reprises. Vous pouvez également visiter le phare et découvrir les autres attractions du parc.

Le deuxième endroit est plus emblématique sur le plan personnel : Old Orchard Beach a une plage qui s'étend sur 11 kilomètres. Je me souviens des journées d'été passées en famille à cet endroit. Nous placions nos serviettes de plage sur le sable et mes sœurs et moi nous amusions dans l'eau, malgré qu'elle soit glaciale. Son quai est ponctué de boutiques de souvenirs et de bars touristiques. Je possède et garde précieusement une photo de mon père, mes sœurs et moi, vêtus de nos tenues de Pâques, incluant les manteaux lourds, avec le quai en arrière-plan.

Mais, la raison pour laquelle Old Orchard était, et est encore aujourd'hui, une destination spéciale est son ancien parc d'attractions et de jeux d'arcade, Palace Playland, qui ne semble pas avoir changé d'un iota bien que je sache que cela ne soit pas possible. Je me souviens de la grande roue qui montait lentement et régulièrement jusqu'à son sommet et de la sensation momentanée que j'étais au septième ciel.

Bien que remonter dans le passé était agréable, une visite à Portland est beaucoup plus qu'un exercice de nostalgie. Son beau centre-ville, ses restaurants attrayants, sa scène culturelle animée et son potentiel piétonnier font de cette ville un endroit qui est à la fois enraciné et contemporain. Et si cela n'est pas suffisamment enivrant, prenez une grande inspiration de la brise marine salée.

Connexes

Voir tous les articles

Lisez d’autres histoires sur le Maine.