Ce site utilise des fichiers témoins aux fins d’analyse et de diffusion de publicités ciblées par centres d’intérêt. Pour en savoir plus, consultez notre politique relative aux fichiers témoins ou cliquez sur AdChoices. Ad Choices

Le parc national Acadia éveille la passion de la photographie

Le phare de Bass Harbor Head est un endroit populaire pour les photos de lever et de coucher de soleil.

Le phare de Bass Harbor Head est un endroit populaire pour les photos de lever et de coucher de soleil.


Article et photos par Charles Williams

Charles est un photographe et chroniqueur touristique passionné qui collabore avec l'équipe de la marque Enterprise.  Communiquez par courriel  avec l'auteur.

Le seul parc national dans le Nord-Est qui offre des paysages d'automne stupéfiants et des routes de chariots tout à fait uniques.

Un photographe digne de ce nom devrait, une fois au moins, aller pratiquer son art dans le Nord-Est à l'automne. Dans mon cas, c'est arrivé un peu tard dans ma carrière, mais ça valait la peine d'attendre.

En me baladant en chariot tiré par des chevaux dans le parc national Acadia, j'ai éprouvé le simple plaisir de photographier les arbres. Pas de bouchons de circulation. Aucune urgence. Je n'entendais que le bruit régulier des sabots des chevaux, assourdi par une couverture d'arbres feuillus – bouleaux, hêtres, trembles et chênes – éclatants de couleurs. Cette randonnée nostalgique a été le point culminant de mes trois journées dans le parc en octobre.

Le cinquième plus petit parc national – mais figurant sur la liste des 10 parcs les plus visités – le parc national Acadia est comme une poupée russe qui se dévoile étape par étape, jusqu'à ce que le cœur et l'âme du parc se révèlent : les routes de chariots.

Le parc compte 72 kilomètres de routes de chariots, ce qui distingue Acadia de tous les autres parcs nationaux. Ces routes sont le résultat de la vision du philanthrope John D. Rockefeller Jr., qui en supervisa la construction de 1913 à 1940. Rockefeller a fait aménager ces routes pour que les visiteurs puissent explorer le parc à cheval ou en chariot. Encore aujourd'hui, les automobiles n'y sont pas admises.

Aujourd'hui, les visiteurs font des randonnées à pied, à vélo ou s'offrent des randonnées en chariot sur les routes. Les populaires randonnées en chariots tirés par des chevaux sont réservées des mois à l'avance; si vous planifiez une visite du parc, ne tardez pas à faire vos réservations. Le long de la route des chariots, il y a 17 ponts construits à la main, notamment le pont simple Cobblestone et le pont élaboré Duck Brook.

Les paysages du parc Acadia sont aussi variés que sensationnels. Le long de la bordure est, les vagues de l'océan Atlantique viennent incessamment s'écraser sur les rochers impassibles. À l'intérieur des terres, des étangs et des pistes de randonnée créent une ambiance plus paisible.

Le mont Cadillac s'élève au-dessus de tous les autres. À 467 mètres, le mont Cadillac est le plus haut sommet sur le littoral maritime est entre Terre-Neuve et Rio de Janeiro. Ce sommet est un endroit recherché pour prendre des photos de levers et de couchers de soleil. Et lorsque le brouillard envahit le sommet, de quelque façon les photos ont des aspects encore plus magiques.

Exploration du parc
 

Les photographes savent qu'il est préférable de faire de l'exploration à pied, lorsque les méandres vous amènent à des endroits où la vue qui s'offre est inattendue. Dans le parc Acadia, 240 kilomètres de pistes de randonnée pédestre vous invitent au calme et les paysages pittoresques vous inspirent des souvenirs durables. Si vous avez le temps, donnez libre cours à votre esprit d'aventure.

Toutefois, la plupart des visiteurs du parc Acadia parcourent en voiture les 45 kilomètres du Park Loop Road, ce qui leur donne l'occasion de faire des arrêts aux sites les plus populaires. Au cours du périple, les enfants s'amusent dans les brisants de Sand Beach, Thunder Hole continue de projeter vers le ciel les vagues qui viennent se briser sur sa paroi rocheuse et Otter Point offre des paysages inoubliables.

Little Hunters Beach, un arrêt moins connu, est un de mes favoris. Descendez l'escalier de bois vers une anse abritée. Alors que l'eau tourbillonne, vous entendrez des pierres de granit rouler dans les brisants; c'est ce qui explique que la plage soit couverte de pierres usées et rondes.

N'oubliez pas de visiter Jordan Pond House, un endroit fameux pour son thé et ses popovers. Offrez-vous une délicieuse collation en garnissant vos popovers de beurre et de confiture de fraises. Jordan Pond est également un point de départ pour de merveilleuses randonnées pédestres le long du littoral ou sur les routes des chariots.

Comme tous les parcs nationaux, le parc Acadia peut être envahi par de nombreux visiteurs. Avec près de trois millions de visiteurs par année, le parc peut connaître des bouchons de circulation. La meilleure façon de remédier à ce problème est de déroger aux habitudes des visiteurs et d'éviter, par exemple, les journées et les heures où il y a surabondance.

Étant photographe, j'aimais entrer dans le parc à l'aube. En plus de capter les couleurs nuancées provoquées par les premiers rayons du soleil, j'avais pour ainsi dire tout le parc pour moi, une expérience qui s'avère impossible l'après-midi.

Le parc de la population
 

Lorsque j'ai une image dans mon viseur, je sais que le moment est évanescent. Tous les paysages se transforment d'heure en heure, d'une saison à l'autre et au cours des années. Ma capacité de capter l'image d'une scène particulière à un moment précis me réjouit et mon sentiment est encore plus grand lorsque je fais part de mon expérience.

Le parc national Acadia a été créé dans le même esprit : le plaisir de partager. Ce fut le premier parc national à l'est du Mississippi et le seul dans le Nord-Est. Plus important encore, c'est le premier parc national emménagé par une collectivité au bénéfice de tous.

Des citoyens préoccupés par la conservation de sites naturels, comme Charles W. Eliot, le président de Harvard College et George B. Dorr, ont trouvé une façon de faire que des citoyens fassent don de leurs propriétés pour l'aménagement d'un parc. Ce cas est bien différent de celui de nombreux parcs nationaux qui ont été créés par des mesures prises par les gouvernements pour la préservation de terres publiques. Aujourd'hui, la relation entre le parc et la collectivité continue par l'entremise d'organisations comme Friends of Acadia, le Schoodic Institute et Eastern National.

Aucun doute que ces visionnaires seraient enchantés de voir que des gens se sont pris d'affection pour les sites qu'eux-mêmes ont aimés, que ce soit la charmante ville avoisinante de Bar Harbor ou le merveilleux phare de Bass Harbor Head. Il serait difficile de trouver un site à photographier qui soit plus pittoresque, particulièrement à l'automne.

La plupart des parcs nationaux sont dans l'Ouest, où de vastes panoramas et des formations géologiques impressionnantes dominent le paysage. Dans ce modeste parc du Nord-Est, on trouve moins de merveilles, mais elles sont plus précieuses.